album photo géant!

24H PHOTOS 18 Novembre


Nous demandons aux participants de la marche de nous envoyer leurs photos du 18 novembre afin de réaliser le plus grand album photos jamais réalisé sur l'unité.


3 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Commentaires (4)

1. Un petit Belge 19/11/2007

Bravo à toutes les personnes qui ont participé à cette belle journée nationale du 18 novembre qui m'a fait chaud au coeur! Bravo à Marie-Claire pour la pétition qu'elle a lancée et cette belle "Fête de l'Unité" qu'elle a organisée, malgré les critiques et les esprits grincheux qui espéraient un échec...

Que faire maintenant? A court terme, il faut faire connaître la pétition de www.sauvonslasolidarite.be qui a été lancée par des Flamands le 27 septembre et qui a déjà été signée par plus de 80.000 personnes. Il faut la faire connaître autour de nous pour qu'elle dépasse à son tour le cap des 100.000 signatures. Vu qu'elle a été lancée au Nord du pays et qu'elle est soutenue par de nombreuses personnalités flamandes, elle aura encore plus d'impact que celle de Marie-Claire.

Au plaisir de lire vos commentaires sur http://journalpetitbelge.blogspot.com

2. Damien de Borman 18/11/2007

Goeidag bonjour,

Voila 164 jours de négociations, voila 164 jours de tensions, voila 164 jours de rires et de larmes, de joies et de haines ...

Pourquoi faut-il en arriver là ? Peut-être parce que cela fait 15 ans que les francophones promettent aux flamands de discuter des "questions communautaires" en remettant "à plus tard". Évidemment que les tensions apparaissent, il serait idiot de nier cela.

Mais ce dont j'aimerais parler, c'est du climat de haine ... pourquoi doit-on en arriver à ce point ?

Qu'à-t-on fait pour cela ? En regardant le débat de "mise au point" sur la RTBF, les Flamands étaient taiseux, les Francophones en demande de dialogue.

Mais ils n'ont obtenus qu'un beau monologue resté sans réponse ...

Est-ce une vengeance des Flamands (cfr domination passée de la Wallonnie sur la Flandre ?)

Ce n'est pas la faute des flamands, ce n'est pas la faute des francophones.

C'est la faute d'hommes et de femmes, profondément humain, qui se bagarrent parce que cela est et sera toujours dans l'instinct de l'homme !

Des hommes et des femmes qui tombent dans les travers des passions humaines, qui tombent dans l'orgueil !

Peut-être ... et après ... que fait-on de l'essentiel ?

Combien de temps encore devront-nous subir ces sarcasmes ? Pour mener à quoi ? Dans quel sens ? ...

Faut-il encore descendre dans la rue ? Pourquoi cela ? Ce n'est pas drôle à entendre, chaque matin à la radio :"l'avenir de la Belgique en péril".

Pourquoi nos pensées sont-elles si différentes ? Nous sommes encore tous humain je présume !

Sur la VRT, les flamands défendent leurs intérêts. Sur la RTBF, les francophones défendent les leurs.

Et l'intérêt du peuple Belge ? Personne ne s'en préoccupe vraiment ... de ces pauvres qui crèvent la faim ... de ces jeunes sans travail ... de ces enfants à éduquer ... de ces vieux à aimer ... quelle tristesse ... quel dégoût

Loin d'être mélancolique, il nous faut porter CE MESSAGE.

Je suis pour la Belgique mais avant tout pour les Belges. C'est quand même bien d'un peuple que nous sommes entrain de parler, pas d'un concept (celui de Pays).

Quand s'occupera-t-on de nous ?

J'aimerais que ce message puisse être porté. Puisse-t-il être entendu ?

Arrêtons, mais arrêtons de nourrir l'orgueil humain. Avec l'argent du prochain voyage sur mars, on peut nourrir la population d'Afrique pendant 5 ans.

Ce sont toutes les 2 secondes qu'un enfant meurt de faim dans ce monde ... et pendant ce temps, deux peuples se disputent pour des réformes ... dans quels but ? dans quel sens ?

Plus d'argent, toujours plus d'argent pour construire des bâtiments toujours plus neufs, pour avoir un prestige toujours plus grand par rapport aux investisseurs étrangers.

Et après ?

Je comprend que c'est un cycle, mais j'ai une question, est-il infini ? C'était juste une question.

Que ce message puisse être entendu, j'espère écouté ...

Je ne suis pas idéaliste, je ne fait pas partie du "club de mai 68", je ne fume pas de joint et je ne suis pas alcoolique anonyme.

Je suis jeune, j'ai 20 ans, je suis étudiant à Louvain-la-Neuve pour devenir instituteur primaire.

Merci de diffuser ce message

damiendeb@yahoo.fr

3. Dominique 18/11/2007

J'etais à la marche et je dois dire que j'ai pas eu l'impression que c'etait une majorité de francophones : tout au tour de moi au milieu du cortège on parlais autant flamand que frrançais.
Je crois que c'est plutot les séparatiste qui sont manipulé par les medias et les politiciens (qui au vu du nombre de ministres qu'il y a en Belgique doivent bien rire et s'en mettre plein les poches) qui diffusent des idées préconsues, fausses et faciles. Il suffit de ragarder les journaux edité de chaque cotés de la frontière linguistique en Flandre quand ils presentent les Wallons ce sont des fénéants qui sont toujours en grève et en Wallonie quand ils parlent de Flamands se sont toujours des séparatistes à la limite des néo-nazis.
Alors soyont doués d'intelligences et passont cette frontière linguistique pour aller voir de nous même ce qu'il en est. On pourra constater que même si nous chantons dans des langues différente, nous avons tous les mêmes préocupations : demain est-ce que j'aurai toujours mon emploi?, demain est-ce que je pour encore me payer mon pain? , ...

4. Azrael 17/11/2007

Je ne suis pas contre la manifestation des sentiments. Le problème, c’est que ce ne sont que des sentiments. C’une illusion de croire qu’une minorité peut décider alors que la majorité ne veut plus entendre raison (ndlr : les décideurs mais aussi l’électeur flamand qui renforce à chaque coup les partis les plus flamands). Les marcheurs de dimanche sont respectables mais ils seront surtout francophones. Le but est de faire pression de manière populiste ou poujadiste sur les partis francophones pour qu’ils soient plus souples à l’égard des revendications flamandes. Ils veulent que les francophones capitulent plus rapidement pour sauver le pays.

Pour eux, le sauvetage de la Belgique passe avant la dignité et les intérêts des francophones. Mais beaucoup n’en sont pas conscients. Ceux que j’appelle les marche-blanchistes tricolores sont surtout manipulés. Par qui ? Notamment par une certaine presse qui, tous les deux jours, relaie les propos des pétitionnaires pour sauver la Belgique. C’est le droit des médias. Mais qu’ils ne soient surpris s’ils obtiennent l’effet inverse. Cette marche va aider à irriter l’opinion flamande.

Quand on entend l’initiatrice de la marche, on se rend compte qu’elle n’a de réponse à rien. Quand on dit qu’il faut aimer la Belgique, c’est de la morale. Or la politique ne repose pas sur la morale mais sur des rapports de force.

Pour moi, la manifestation de dimanche, c’est au mieux une naïveté sympathique et au pire une manipulation poujadiste.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site