Respectez la Belgique

Respectez la Belgique et les Belges, SVP !

 

Historiquement, chaque état dans le monde s’est constitué soit par la force (voyez les USA, qui ont formé leur état au détriment de la population autochtone, voyez la France, qui par le jeu des alliances ou par la force, a forgé son territoire) soit par des traités. Nous avons été constitués suite au congrès de Vienne de 1815 en un état sous domination Hollandaise. Un esprit de véritable indépendance s’est concrétisé par notre Révolution en 1830.

Depuis, la Belgique a lentement gravi les échelons pour devenir malgré sa petite taille une puissance quasi mondiale. Nous en avons tous tiré une légitime fierté.

Des erreurs de parcours ont été commises (qui n’en a pas fait ?) : le français, parlé par la classe bourgeoise dirigeante tant au nord qu’au sud, ne l’oublions pas, a négligé le droit à tout citoyen de pouvoir être entendu, d’être jugé et d’être enrôlé dans sa langue. Ce droit était légitime et est reconnu depuis.

 

Nous admettons tous que cette erreur est à la base des dissensions qui encore aujourd’hui fournissent les ultimes arguments aux extrémistes de tous bords.

Dans notre pays s’est accompli un brassage de population tel qu’à présent, il y a plus d’un million de belges du sud qui sont des descendants directs, fils, petit-fils, arrière-petits-fils de Belges du nord. Il en va de même avec les Belges du sud qui se sont installés au nord. M Yves Leterme en est un parfait exemple !

C’est tous ensemble que nous avons forgé notre histoire !

Petit exemple qui devrait en faire réfléchir plus d’un : si en 1863, le ministre Lambermont n’avait pas payé une fois pour toutes l’octroi qu’exigeaient les hollandais à chaque mouvement de bateau ralliant le port d’Anvers, somme d’un montant de 36 millions de francs or de l’époque, argent essentiellement fourni par des capitaux du sud, jamais notre port national n’aurait pu prendre l’essor qu’on lui connaît aujourd’hui !

Si les Gantois ne recevaient pas l’eau de nos nappes phréatiques  de la région de Beloeil et Ath, où iraient ils la chercher?

 

Personnellement, ma mère est une pure anversoise que les circonstances ont amené à travailler et à s’installer dans le sud. Comme beaucoup, je ne me sens ni vraiment flamand ni vraiment wallon, mais Belge ! Une séparation du nord et du sud ferait de moi, ferait de centaines de milliers de Belges, des apatrides dans ce qui était mon, leur pays ! Ce serait un comble !

 

On revendique en Belgique ce fameux droit du sol ! Permettez-moi d’en, rire, ce sol est Belge !! Quand on choisit la chose politique, on ne se met pas au service d’une poignée de terre mais au service des belges qui y habitent, qui y travaillent et qui sont là chez eux !

Si ce droit du sol devait sans cesse prévaloir, qu’attendent ceux qui le revendiquent pour exiger le rattachement de la Flandre Française et de la Flandre Zeelandaise ?  Rappelons d’ailleurs que le vlaamse grond, historiquement parlant, allait jusque Bonen (Boulogne) !

 

On a séparé le Brabant, on a établi une « frontière » en fonction de ce droit du sol, on a artificiellement établi une séparation parce que de part et d’autre, quelques excités ont eu des problèmes avec leur ego ! Le mal est malheureusement fait, une frontière existe, mieux, on a enserré notre capitale dans un carcan qui apparaît aujourd’hui comme la pire des inepties qui soit, au mépris de toute logique économique et sociale ! Et ce carcan se nomme aujourd’hui BHV ! Dans ce carcan se trouve l’essentiel des témoignages de notre glorieux passé, dans ce carcan se trouve notre aéroport national, nos musées, tout ce que nous avons construits ensemble , tout ce qui de toutes façons profite à l’ensemble de notre pays !

Dans ce carcan habitent des belges d’expression néerlandaise et d’expression française, qui ne demandent qu’une chose : de vivre et de les laisser vivre en paix, avec une administration qui soit à leur service et non l’inverse : cela tient du plus élémentaire bon sens !

 

J’accuse à ce propos les politiciens du passé de n’avoir pas imposé dès le primaire l’obligation de l’apprentissage des langues nationales, ce qui dans notre pays aurait de facto supprimé la barrière des idiomes. Cela ne touchait nullement à l’atavisme de chacun et aurait à contrario favorisé une diversité culturelle autrement plus riche parce que partagée !

 

Nous sommes fiers de nos primitifs Flamands, d’un Brueghel, d’un Teniers, d’un Metsijs,nous sommes fiers d’un André Modeste Grétry et d’un César Franck, nous sommes fiers d’un Maurice Bakeland ou d’un Zénobe Gramme et autres Solvay !

Seraient-ils fiers, eux, de voir dans quel ridicule étroitesse d’esprit est tombée une partie de leur descendance ?

Des politiciens populistes se sont faits des voix en revendiquant le droit à un meilleur « bien-être » de seulement une partie des Belges ! Au nom de quoi ?? Se sentent-ils supérieurs pour avoir droit à un meilleur bien-être que les autres belges?

 

Leurs propos rappellent une mentalité qui a permis à un certain Hitler de monter au pouvoir ! Non merci, on a déjà donné ! A ce propos, que chaque séparatiste ait la franchise de lire les noms gravés sur nos monuments aux morts en mémoire de ceux qui ont donné leur sang pour défendre notre pays, et qu’ils apostrophent chacun de ces noms par un «  Tu es mort pour rien, pauvre imbécile, car je méprise ce pour quoi tu as combattu ! België barst ! » ! Quelle pitié !!!

Comment jugerait-on le pouvoir politique Français de vouloir réduire la solidarité interdépartementale sous prétexte que l’une ou l’autre région est moins favorisée géographiquement et possède un revenu par habitant moindre ? On ne peut pas comparer la Corrèze avec l’Ile de France, ni la Bourgogne avec le Pas de Calais !

 

J’accuse un certain nombre de privilégiés d’avoir abusé de leurs fonctions, d’avoir mystifié notre peuple en ne pensant qu’à leur intérêt propre, de renier l’idéal du parti qu’ils étaient censés servir, et  là, c’est encore plus grave, d’avoir apporté de l’eau au moulin de séparatistes qui n’ont pas manqué de profiter d’une telle aubaine pour argumenter davantage leurs fausses raisons de nous séparer au plus vite. Vous aurez compris qu’il s’agit « des affaires de Charleroi » !

 

J’accuse les politiciens du sud d’avoir exercé un pouvoir qui a démotivé pendant trop longtemps la volonté d’entreprendre, qui a procédé au nivellement par le bas en matière d’enseignement, qui a pratiqué le droit au chômage perpétuel plutôt que le devoir au travail !

De n’avoir rien fait devant le désarroi d’une jeunesse qui se réfugie aujourd’hui dans des valeurs qui n’en sont pas : boisson, drogue et autres activités préjudiciables à leur santé morale et physique !

 

J’accuse les politiciens du sud d’avoir renié notre capitale en choisissant une ville de province, elle-même héritière du Comté de Flandre au Moyen Age, délaissant ainsi le lien le plus solide qui soit de notre unité ! (Il n’est peut-être pas trop tard  pour rectifier ce choix qui s’est trouvé être une erreur monumentale !)

 

J’accuse les politiciens du sud d’avoir combiné « deux régions mais une communauté » ! Leurs intérêts propres sont communs et indissociables ! Pourquoi en  avoir fait deux entités, pourquoi avoir laissé faire une pareille ineptie ?

  

J’accuse tous les séparatistes, tant du nord que du sud, d’avoir crée un climat qui aujourd’hui ne porte plus à un dialogue constructif,  mais  au renoncement de ce qui était pourtant notre atout : « L’Union fait la Force »,dans un pays où il fait si bon vivre !

 

J’accuse tous les politiciens qui cherchent à nous séparer davantage et qui donnent  pour   prétexte que c’est «  pour le bien de tous »! Ils n’écoutent pas la voix des Belges, ils ne prennent pas en compte ce qui nous préoccupe tous en termes d’emploi, de sécurité, d’enseignement et de pensions…

 

On veut séparer le rail !! Pourtant, le rail,  c’est l’affaire de tous, et pour les routes, c’est pareil, nous les empruntons, au nord comme au sud sans discrimination! Le droit aux allocations, à la pension, à l’éducation est un droit commun inaliénable, garant de notre égalité, et le modifier révèlerait d’une mentalité eugéniste dont nous devrions avoir honte rien que d’y avoir songé! 

 

Messieurs, arrêtez de désunir dans une Europe qui s’unit !

Cessez de faire des circulaires limitant les droits des minorités alors que l’Europe proclame l’inverse ! Cessez de déterminer des droits de succession différents, des droits de navigation différents, de bientôt taxer de façon différente alors qu’en Europe on cherche à harmoniser le tout ! Cesser de nous rabattre les oreilles que les conditions de vie sont différentes au nord et au sud, n’enfoncez pas le clou d’une situation pour laquelle nous ne sommes pas responsables, mais songez plutôt à rectifier les erreurs d’un passé proche que vous, politiciens extrémistes avez généré !

 

Voyez le bel exemple du dernier Jamboree en Grande Bretagne, où scouts du nord et du sud ont pu toucher du doigt le ridicule d’être représentés par deux fédérations pour un même (si petit) pays, et qui en réaction se sont unis, se retrouvant solidaires face aux décisions ridicules imposées par la politique et qu’ils ne comprennent pas !

 

Voyez le bel exemple, proche de chez moi, d’un centre de contrôle automobile pourtant situé en  zone francophone (Ghislenghien), et qui voyant un nombre important de belges du nord  s’y rendre, a fait placer des avis dans les deux langues, simplement par politesse et respect !

Prenez en de la graine, Messieurs les politiciens séparatistes et extrémistes, car si un jour, des Belges en viennent aux armes pour défendre leur Patrie, vous n’aurez qu’à vous en prendre à vous-même! 

Et ne me traitez pas de de belgicain, cet affreux néologisme sorti de la bouche de je ne sais quel imb…et qui ne veut rien dire du tout !

 

Surmont-Van Steen Willy de Ath.

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site