Une Europe confédérale.

Auteur  
# 29/11/2007 à 21:34 Van Impe Stéphane
Non à un Super-Etat européen. Le Vlaams Belang est en faveur d'une Europe confédérale. Les peuples doivent pouvoir sauvegarder leur identité et leur souveraineté. Notre parti rejette l'Europe fédérale et l'idée d'une Constitution européenne ou d'une citoyenneté européenne. L'Union européenne ne doit pas devenir une 'Grande Belgique'!

Non à l'adhésion de la Turquie. En Belgique, le Vlaams Belang est le seule parti qui s'oppose clairement à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. La Turquie n'est pas européenne, ni sur le plan géographique, ni sur le plan religieux, ni sur le plan culturel, ni sur le plan historique. La Turquie peut être un partenaire privilégié de l'Europe, mais ne saurait devenir membre de l'Union européenne.

Ce que vous devez savoir sur la Belgique et de ses habitants…

* La majorité flamande. Le Royaume de Belgique compte 10 millions d'habitants. Beaucoup d'étrangers considèrent ce pays comme un pays majoritairement francophone, notamment parce que le roi et la reine belge, qui parlent français, ne sont guère capable de parler le néerlandais, la langue de la majorité de la population. En vérité, les Flamands constituent la majorité. Ils sont 6 millions, soit 60 % de la population. La langue des Flamands est le néerlandais, la même langue qui est parlée aux Pays-Bas.

* Six gouvernements, sept parlements. L'Etat belge et sa politique sont caractérisés par une inefficacité congénitale. La Belgique ne compte pas moins de sept parlements, six gouvernements et plus de 600 députés. C'est-à-dire un élu pour 16.000 habitants. A titre de comparaison: la France compte un député pour 55.000 habitants, les Pays-Bas comptent un député pour 75.000 habitants et l'Allemagne compte un député pour 100.000 habitants. Il va sans dire que ce pays ingouvernable en ressent les conséquences pour son économie.

* Les transferts financiers de la Flandre vers la Wallonie. Chaque année, des milliards d'euros flamands sont transférés vers les caisses de la Wallonie. Ces transferts ont longtemps été un tabou en Belgique, mais plus personne ne doute aujourd'hui que des milliards soient transférés chaque année de la Flandre vers la Wallonie. En 2004, le gouvernement flamand a publié les résultats d'une étude qui évalue ces transferts annuels à au moins 6,6 milliards d'euros. Compte tenu des transferts via la dette publique, le transfert total de la Flandre vers la Wallonie et Bruxelles est de 12,68 milliards d'euros annuels (=2.100 euros par Flamands et par an.) A titre de comparaison: le montant de l'aide de l'Union européenne à l'Autorité palestinienne - l'Union européenne est le plus grand mécène de la Palestine - était de 330 millions d'euros en 2006. Autre exemple: chaque année, la Flandre donne plus à la Wallonie que le montant de la somme totale qui à été récoltée à l'échelle mondiale pour les victimes du tsunami en Asie.

Les transferts ne sont donc ni transparents, ni objectifs, ni le résultat de négociations entre les deux régions, contrairement à ce qui se passe dans d'autres pays fédéraux. Les transferts financiers de la Flandre vers la Wallonie relèvent du domaine de l'extorsion. Ils sont opaques et n'ont nullement contribué au renouveau économique de la Wallonie. On ne saurait donc parler de 'solidarité'.

Un ministre libéral belge des Affaires Etrangères l'a formulé de la façon suivante un jour: "En 1999 cinq milliards d'euros sont allés de la Flandre vers la Wallonie; c'est relativement plus que ce que dépensent les Allemands de l'Ouest pour les Allemands de l'Est. Je veux bien être généreux, mais pourquoi est-ce que les Flamands devraient-ils continuer à payer tout cela ?"

Leve Vlaanderen
# 30/11/2007 à 13:40 Xavier Federwisch
Bon ben on va casser du VB
Ce que vous devez savoir sur la Belgique et de ses habitants…

* Le Royaume de Belgique compte 10 millions d'habitants. Beaucoup d'étrangers considèrent ce pays comme un pays majoritairement francophone. Parce que le néerlandais est une langue qui n’est parlée qu’en Belgique et aux Pays Bas, et que lorsque qu’un néerlandophone belge se retrouve à l’étranger il parle l’une des deux langues présentes sur tout les continent, soit l’anglais et le français. Le Roi et la famille royale parlent néerlandais, ils ont tous eu soit un précepteur néerlandophone, soit été dans une unif néerlandophone et pour les plus jeune, ils suivent tous leur cours en néerlandais !!

* Six gouvernements, sept parlements. L'Etat belge et sa politique sont caractérisés par une inefficacité congénitale. La Belgique ne compte pas moins de sept parlements, six gouvernements et plus de 600 députés. C'est-à-dire un élu pour 16.000 habitants. Effectivement c’est trop, mais tu oublie les différents parlements des différents länder Allemands et les parlements régionaux français. C’est là la raison de supprimer l’Etat fédéral pour une recentralisation des pouvoirs et simplement une divisons communautaire pour l’enseignement et une division provinciale pour ce qui est du tourisme et de la culture.

* Les transferts financiers de la Flandre vers la Wallonie. Chaque année, des milliards d'euros flamands sont transférés vers les caisses de la Wallonie. C’est sans parler des transferts fait de la Wallonie vers la Flandre lorsque la Wallonie était prospère. Et que dis tu des transferts fait vers le Limbourg ? Un pays soutient ses régions lorsqu’elles sont en difficultés. Que diraient les régions du Nord de la France si le restant du pays voulait se séparer d’elles sous prétexte qu’elles coûtent chère et qu’on y transfert trop d’argent ? De toute manière c’est l’argent des Belges et il reste en Belgique, donc il n’y a pas de soucis de ce côté-là ! (je te signal que je ne suis pas de cette fausse région qu’est la Wallonie)

*La propagande d’un parti nazi descendant du VNV tel que le VB doit être punis par la suppression des droits civiques, car ils utilise des droit sans participer aux devoirs !!
# 30/11/2007 à 20:37 Azrael
pour Stefaan , un article de Claude Thayse

L’excellente revue « Diagnostic » du « Groupe d’étude et de Réforme de la fonction administrative », en abrégé GERFA, publie dans son numéro de novembre un article qui confirme certains de mes billets - parfois anciens – sur la sous-estimation des taux de chômage en Flandre et le choix de mesures fédérales systématiquement plus favorables à la Flandre en matière de lutte contre le chômage.

L’analyse du GERFA met ainsi en évidence le nombre important de chômeurs non demandeurs d’emploi (âgés et dispensés, prépensionnés, dispensés pour raisons familiales ou sociale) qui ne sont pas pris en considération alors qu’ils sont bel et bien indemnisés comme chômeurs complets. L’article cite Rudy Aernoudt (un mauvais Flamand sans doute !) qui déclare que « seule une personne de plus de 50 ans sur cinq est en activité en Flandre »… Globalement, le taux de chômage flamand est ainsi calculé sur 48,6 % des chômeurs indemnisés, les 51,4 % restant étant des non-demandeurs d’emploi.

Deux exemples parlants : le meilleur arrondissement flamand, celui de Tielt affiche un taux de chômage 5calculé par le VDAB) de 2.36 % et a un chômage caché de… 65.2 % ! Si on applique la même méthode de calcul au meilleur arrondissement wallon, celui d’Arlon où le taux de chômage officiel (calculé par le FOREM) est de 9,9 %, ce taux passerait à moins de 3,5 % !

Voilà à quoi tient la réputation de la bonne gouvernance flamande. Facile dans ces conditions de se poser en donneurs de leçons.

Sans compter, l’article n’en parle pas, des emplois volés aux chômeurs, surtout bruxellois mais pas seulement, par l’obligation de services bilingues – souvent inutiles – concentrés à Bruxelles et dans les Services publics (anciennement ministères) fédéraux. Si vous ne me croyez pas, entrez donc dans un bureau de poste ou une agence bancaire à Bruxelles


WALLONS ENFANTS
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×