Mieux vaut le divorce que l'humiliation du désamour subi.

Auteur  
# 28/10/2007 à 12:56 Réunioniste
Notre ami Jean-Marie Dermagne, bâtonnier et avocat, membre du R.W.F., a publié une carte blanche dans Le Soir plaidant pour une séparation de velours et une réunion à la France. C’est avec plaisir que nous la mettons en ligne, même si nous ne partageons pas son optimisme au sujet de l’Europe des Régions.

Les Wallons et les Bruxellois tremblent à l'idée que la Belgique implose. C'est du moins le poncif que claironne la classe politique et que serine la presse. Ma conviction est que la majorité de mes concitoyens francophones n'ont que faire des problèmes institutionnels et se préoccupent seulement de leur niveau de vie, de l'avenir de leurs enfants, des périls écologiques et, pour un nombre qui va croissant malheureusement, de leurs fins de mois et même de savoir où ils vont coucher ce soir. Sur la scission, la tendance est, sinon à l'indifférence, à tout le moins au fatalisme. Comme l'a prouvé la RTBF avec sa truculente Bye-bye Belgium.

Quant à moi, je suis résolument séparatiste. L'acceptation de la scission du pays est même, à mes yeux, une question d'honneur ! Il n'est plus supportable que les Wallons se fassent traiter, à longueur de temps, de profiteurs et de fainéants. Il est temps de balancer un grand coup de pied dans la fourmilière des préjugés. Les deux communautés ne se respectent plus et une bonne partie de la plus puissante d'entre elles méprise, et même déteste, la plus faible. Laquelle, il est vrai, rechigne viscéralement à apprendre la langue de ses (nouveaux) riches compatriotes. Ce constat, désabusé, certes, pour beaucoup, suffit : il faut que ça cesse ! Mieux vaut la rupture et un divorce que l'humiliation du désamour subi...

J'ignore si on enseigne encore aux enfants – avec d'autres Godefroide-bouillonneries – que les Belges étaient, pour Jules César, les plus braves de tous les peuples de la Gaule. On sait pourtant, grâce notamment aux travaux démystificateurs d'Anne Morelli, que le célèbre conquérant visait, non pas « notre » peuple belge, mais les peuplades du nord de la Seine qui n'étaient « braves » à ses yeux que « parce qu'éloignées de la civilisation et des mœurs raffinées »...

À cause de supercheries pédagogiques comme la « bravitude » des Belges ou le culte de « nos » rois à l'aura usurpée, il suffit d'une compétition sportive entre nations pour que la « belgitude » reprenne le dessus, malgré les antagonismes entre Flamands et francophones. Que l'école primaire remplace l'histoire de Belgique par celle de l'Europe, et les générations montantes acquerront la fibre européenne au détriment du nationalisme belgicain. Et la séparation – pour laquelle, aux côtés de beaucoup de « nos amis flamands », je plaide – se fera en douceur…

L'arrogance nordiste et ce qui reste d'orgueil francophone ou wallon précipiteront sans doute la sécession. Je n'en serai, pour ma part, que fort peu marri : mieux vaut être un Slovaque pauvre mais digne qu'un Tchécoslovaque toisé, moqué, voire bizuté, parce qu'il est « de l'Est », sans travail, parle le slovaque et mal le tchèque, que diable !

Pour l'avenir, j'appelle de mes vœux une Europe des régions pouvant, sinon damer le pion, à tout le moins tenir la dragée haute, à l'empire américain. Mais, avant d'arriver à l'intégration européenne, la partie francophone de l'État belge agonisant pourrait tout naturellement se tourner vers ses sœurs et frères de langue d'outre-quiévrain. Le parisianisme qui tient le haut du pavé dans les médias français fait craindre aux Belges francophones de voir remplacer le mépris flamand par le dédain français. Cela explique sans doute le peu d'engouement que suscite encore le réunionisme.

Mais la régionalisation qu'a connue la France au cours des deux dernières décennies, si elle n'a pas supprimé la morgue parisienne, en a très substantiellement amenuisé les effets. De sorte qu'il n'y a pas lieu de redouter, me semble-t-il, que Bruxelles et la Wallonie soient traités moins bien que Lille et la région Poitou-Charentes, par exemple, dans une France reconstituée comme sous la Première République où la Convention donna, tant à nos régions dites belges qu'au reste de la France, des réformes aussi heureuses – on cherche souvent à les occulter en n'évoquant que la Terreur – que l'abolition de l'esclavage, la séparation de l'Église et de l'État, le droit de divorcer, l'égalité devant les Tribunaux, l'école obligatoire, et j'en passe. Notre quotidien démocratique doit plus à la France qu'à toutes les autres nations réunies !

Vive, donc, la Flandre indépendante ! Vive la communauté Wallonie-Bruxelles libre! Et française! En attendant l'Europe des régions.
# 28/10/2007 à 22:29 Bernard
Cher attachiste,

La Belgique n'est pas un couple car il n'y a jamais eu de mariage. La Belgique est un pays aimé par la majorité de ses citoyens.

Et souvenez-vous de ce que les Français ont fait ici à la fin du 19ième siècle: ils ont détruit ma moitié du pays.
# 28/10/2007 à 22:30 Bernard
Fin du 18ième - la moitié.
# 28/10/2007 à 23:00 Oli
@ Bernard,
De quelles destructions parlez vous ?
vous accusez mais vous êtes incapable d'étayer vos allégations

Allons, essayez d'argumenter un minimum.
# 29/10/2007 à 00:12 Karl
@Réunioniste,
Va en France si tu aimes tan ce pays, mais fait très attention au fait que le peuple Belge aime son Pays et qu'il le dit en Français, Néerlandais, Allemand, Flamands, Wallons et Kelmisch!
Les traitres à la nation de ton genre et ceux du VB devraient se voir rettirer la nationalité Belge! et expulseé du pays! on a été occupé pendant 20 par la France (sur toute l'Histoire de nos régions cela ne fait pas beaucoup), des hommes ont été enrolé de force dans l'armée de l'ogre et sont mort pour rien! lors de la victoire de Waterloo, il y avait chez les alliés, un bon nombre de volontaire belges. Lors de la révolutions de 1830 la première des revendication n'était pas l'indépendance mais la transformation du Royaume unis des Pays-Bas en une monarchie constitutionnel avec égalité pour les Belges et les Néerlandais. Suite au refus de Guillaume ce fut donc l'indépendance!
Vive la Belgique!
Vive le Roi!
Mort au traitres !
# 29/10/2007 à 00:27 Bernard
Ah, apparemment, l'affaire dérange. Les Français se sont comportés des brutes. Ils ont détruit les églises, les cloîtres et les vignobles. Et vous voulez les remercier en leur offrant notre pays? Enfin, vous n'avez rien à vouloir. Allez vivre là-bas, si vous aimez tant ce pays.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×