média-mensonges

Auteur  
# 12/10/2007 à 19:49 Alexander
Avec les Flamands convaincus, nous constatons une énorme désinformation de l’opinion francophone à ce que veut la Flandre. Nous voulons éclairer des malentendus, des incorrections, des erreurs et des manquements systématiques dans ces informations. Les causes nous semblent secondaires. Nous nous concentrons ici sur les données objectives (les faits fournis au public francophone) et les opinions dominantes (du côté francophone) qui se basent sur ces faits.

Parmi les composantes de cette image fortement détournée, peu professionnelle et désorientée au sujet des opinions et revendications flamandes nous distinguons :

Le manque d'éléments objectifs et essentiels, et cela malgré leur importance pour comprendre ces dossiers. Les lecteurs francophones ne les retrouvent pas dans la presse francophone, surtout lorsqu'ils sont à l’avantage des thèses qui justifient plus d’autonomie pour les communautés et les régions, ou pour tout autre exigence flamande.

Les procès d’intentions anti-Flamands : typiquement cela se fait sur base d’un jugement subjectifs des intentions des Flamands, en niant de façon systématique les éléments objectifs disponibles. A titre d’exemple: quand les Flamands demandent des compétences ou certaines procédures de coopération -des choses qui fonctionnent bien dans beaucoup d’autres états fédéraux- ces exemples ne seront jamais repris dans la presse francophone.

Des exagérations : entre autre par la tension du métier, un journaliste sait, de temps en temps, soit exagérer, soit diminuer l'importance de certains choix politiques.

Donner une image simplifiée et détournée des opinions flamandes :
Qualifier des personnes tout autrement que leur qualité réele : p.e. des Flamands plutôt unitaristes sont présenté comme des "flamingants", ou comme des "hérauts de la cause flamande" ou comme de experts neutres, des scientifiques, mais où on ‘oublie’ systématiquement de signaler leurs activités de militant dans des associations unitaristes, ‘bruxellophiles’ et similaires. Leurs opinions partisanes laissent les lecteurs dans l'ignorance totale des faits réels. Les résultats, c’est comme s’il n’y avait en Flandre que deux camps : d'un côté la prétendue majorité silencieuse qui ne serait pas demandeur de plus d’autonomie, et d'autre côté les extrémistes (du VB et du N-VA). En réalité, la presse francophone va souvent présenter comme 'extrémiste' tous ceux qui réclament du concrète pour l’autonomie.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site