Le Vif/L'Express s'en prend à Marie-Claire

Auteur  
# 10/11/2007 à 12:17 Alexandre Farnese
Dans son éditorial du 9/11/2007, Dorothée Klein, rédactrice en chef, s'attaque au texte de la pétition et à l'idée même d'organiser une marche nationale. "Il faut désormais être sourd et aveugle pour s'exprimer ainsi", écrit-elle. Elle ajoute un peu plus loin: "les francophones ne peuvent désormais plus ignorer le slogan de plus en plus répandu en Flandre: "La Belgique, si c'est possible; autre chose, s'il le faut". Mais, chère Dorothée, c'est un slogan que l'on entend et lit depuis au moins trente ans dans vos colonnes et dans certains milieux francophones, particulièrement universitaires et médiatiques(je peux le prouver, j'ai gardé toute la collection).
Et c'est justement avec cette posture qui nous entraîne lentement vers la catastrophe que les signataires de la pétition, néérlandophones aussi bien que francophones, entendent rompre.
Nous, nous disons: LA BELGIQUE, POINT et nous irons le crier le 18 novembre à Bruxelles, n'en déplaise à Dorothée Klein. Vive Marie-Claire Houard. Vive la Belgique.
# 10/11/2007 à 13:55 Azrael
Mais Cher Alexandre Farnese,

Dorothée Klein ne dir rien d'autre que la Belgique est vouée à disparaître.
Je ne paux que vous conseiller la lecture des écrits de François Perin qui prédit la dissolution dé l'état belge de manière progressive.
Jusqu'à présent, toutes ss prédictions se sont avérées exactes (y compris l'organisation de marches belgicaines .... mais cela est une anecdote, un soubresaut de l'histoire).
Les psychlogues et les historiens anamyseront plus tard ce qui se passe pour l'instant en Gelbique.
Moi, et beaucoup d'autres, avons fait le choix de l'avenir: sortons la tête du sable, réunissons nos énergie pour le futur d'une Wallonie fière et indépendante ou inscrite dans un consensus français.
La Belgique c'est du passé. Prenez-en conscience, que Diable.....

Wallons enfants de la patrie ....
# 10/11/2007 à 14:22 Azrael
@ tous et Alexandre

désolé pour toutes ces fautes de frappe dans mon post précédent.
Nobody is perfect.

Ressaisissons-nous bon sang.
Nous avons besoin de toutes les forces vives pour re-créer un nouveau pays appelé Wallonie ou mieux, une nouvelle Région inscrite en France.

Si mes déclarations sont aggressives (comme le déplore Madame Houard dans la presse), alors il faut revoir la définition du mot: "aggressivité".

Si la contradiction est ressentie comme une aggression, alors Madame Houard doit revoir sa définition du mot "démocratie".

Wallons enfants de la patrie...



# 10/11/2007 à 15:18 Alexandre Farnese
Pour Azrael,
Ce n'est pas l'aggressivité ou la placidité des interventions qui m'importe en premier lieu. J'ai toujours cru qu'il y avait place dans la vie humaine pour de "saintes" colères.
Ce qui m'intéresse, ce sont les fondemnts intellectuels des positions que l'on prend. Lisez François Perin puisque vous le citez. Pourquoi est-il antibelge? Parce qu'il pense que l' Europe des nations est une calamité. Il est avant tout anti-national.
Je cite son livre "Histoire d'une nation introuvable": "Une des plus grandes catastrophes politiques et culturelles de l'Europe fut ainsi consacrée par le traité de Verdun de 843. (...) Au lieu d'une Europe impériale unie dans ses diversités régionales, les Nations vont naître au milieu du fracas des armes: mille ans de calamités vont s'abattre sur notre continent"(p.17).
Perin a bien saisi le mouvement de l'histoire européenne: les Nations se sont peu à peu substituées aux Empires cad à ces pouvoirs qui ne connaissent ni ne respectent les frontières des peuples et prétendent édifier un pouvoir universel. Comment va-t-il expliquer aux Français ou aux Anglais, les plus anciennes nations, qu'ils sont le fruit d'une erreur historique millénaire? Ou aux Polonais, et à tous les pays de l'Est Européen, qui ont été jusqu'à récemment dominés par leurs voisins impériaux, Russes et/ou Allemands qu'il faudrait revenir à l'Europe impériale. Un peu de réalisme politique ne fait pas de tort. Il est vrai que Perin s'est converti au bouddhisme et que la quête du nirvana l'intéresse sans doute plus que la réalité politique européenne.
# 10/11/2007 à 23:51 Denis
Bonjour
Tout d'abord merci de respecter la liberté de la presse.
Deuxièmement, en quoi proposer une optique différente de celle de Mme Houart est-elle une critique à son encontre, chacun est libre de ses opinions.
Troisièmement, avec cette posture de "sauvons la Belgique", vous rendez-vous compte que vous êtes en train de DEMANDER aux partis flamaands de réfréner leurs revendications ?.....attendez-vous donc à devoir donner quelque chose en échange du maintien de cette Belgique dont ils ne veulent plus....
Cessons de faire l'autruche.
Si c'est possible, gardons la Belgique unie.
Mais gardons un scénario de secours.
Par ailleurs, je m'interroge.....
Et je me permets d'adresser une demande à Mme Houart....
Vous souhaitez le maintien de la Belgique, c'est tout à votre honneur, je le souhaite également.
120000 personnes ont exprimé le même sentiment.
Si vous additionnez les votes pour les partis réclamant en Flandre, ouvertement, dans leur programme politique, la séparation du pays, vous obtenez 1.100.000 voix (Vlaams Belang + Lijst Dedecker + NVA)
Pourquoi donc 120.000 personnes pourraient-elles obliger 1.100.000 personnes à demeurer dans un régime dont ils ne souhaitent plus ?
Si la Flandre souhaite la sécession, cela ne signie nullement la fin de la Belgique.
Pour prendre une analogie, si la Corse devient indépendante, cela ne signifie pas la fin de la France...
Si la Flandre devient indépendante, cela ne signifie pas la fin de laa Belgque.
Qu'en pensez-vous ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Vous pouvez me contacter sur mon mail : ds739@hotmail.com
# 11/11/2007 à 11:42 Azrael
Vous n'aurez pas de réponse Denis.
Il y a tout un processus en route du côté des belgicains. Ce processus repose initialement sur un amour pour la patrie. On ne peut leur reprocher.
Voyant que celle-ci fout le camp, l'organisation de pétitions puis de marches (pourquoi pas de grève tant qu'on y est) fait partie d'une logique qui consiste à se rassurer.
Un peu comme serrer son nounours très fort pendant un orage.
Psychologiquement, cela s'explique. Les Belgicains ont peur, veulent encore être (bêtement) utiles et veulent se donner de l'importance. Il faut laisser faire. ca ne changera de toute façon pas le processus de scission du pays.
D'autre part, une économie existe qui surfe sur cette vague belgicaine.
Un bruxellois vend actuellement des milliers de drapeaux belges, fabriqués en Chine, sur lesquels il prend une confortable marge bénéficiaire. Ce commerce est fait sous prétexte de patriotisme mais c'est en fait uniquement mercantile.
En fonction de la tournure du vent, il vendra peut-être un jour des drapeaux français, qui sait.
WALLONS ENFANTS ....

# 11/11/2007 à 11:51 Azrael
pour Alexandre Farnese

Vu comme cela évidemment.
Vous traduisez à votre manière les écrits de Monsieur Perin.
La lectuer que j'en ai est autre. Si les empires avient existé, le temps et l'histoire auraient lissé les différences et les nations se seraient diluées au sein d'un grand rassemblemnt de peuples ayant la même .... histoire. une culture commune aurait vu le jour progressivement et 1200 ans après le traité de Verdun, les différences qui font aussi les conflits se seraient estompées depuis m-longtemps.
Quoique vous en pensiez, Monsieur Perin a au sujet de la Belgique une vision prophétique. Ses prédictions se réalisent l'une après l'autre.
Il doit être le premier Wallon à avoir retiré sa tête du sable.
Et je ne comprends pas que vous lui reprochiez aussi avec un soupçon d'ironie de s'être converti au Boudhisme. Je ne vois vraiment pas le rapport avec la politique.

WALLONS ENFANTS....
# 12/11/2007 à 00:10 Alexandre Farnese
Cher Azrael,
Je ne vois pas en quoi vous lisez Perin autrement que moi. Les Empires ont disparu et les Nations ont conquis le monde entier. Que l'on aime ou non le monde tel qu'il est, il est fait de Nations. Et nous répudions tous les "impérialistes"...Américains par exemple. Alors, expliquez-nous ce que nous allons faire d'autre qui ne soit pas une Nation? Si l'Europe s'était unifiée, elle aurait dû devenir une Nation, et si la Belgique se casse, il y aura deux Nations au lieu d'une.
# 19/11/2007 à 11:15 Azrael
Bonjour,

Je suis un peu abasourdi par les commentaires tout à fait haineux de certains nostalgiques de la Belgique de Grand-papa.
Il faut croire que ces personnes ne supportent pas la contradiction et font des allergies au moindre débat.

Pour ma part, j'ai toujours dit que je n'étais pas contre une Belgique unie et solidaire. mais je doute que mes compatriotes (du nord surtout) le souhaitent encore autant que les Belgicains créateurs de ce mouvement unioniste.

J'ose cependant réaffirmer que le concept même de "Belgique" est has been pour toute une série de raisons que vous ne voulez pas voir ni entendre.
Cela vous permet d'incriminer les politiciens et la presse responsables à votre avis de tout ce désordre. Je rappelle que ces politiciens ont été élus par nous et que ce n'est pas par hasard si les partis "communautaristes" du nord du pays ont fait ces scores importants.

Pour vous rassurer, vous pétitionnez et vous organisez une marche. Très bien, c'est évidemment votre droit et je ne peux vous reprocher ce plaisir.
Je m'étonne cependant qu'il n'y ait pas eu plus de marcheurs hier: franchement, je m'attendais à une déferlante. Mais je ne veux pas gâter, encore une fois, votre satisfaction.

Je répète que mon sentiment est que nous assistons à l'agonie du pays. Quelques soubresauts interviennent et si par hasard et par surprise, l'orange bleue se forme dans les semaines prochaines, ce ne sera que partie remise pour les élections de 2009 ou 2011 (si le gouvernement tient jusque là).

Je répète aussi qu'il est grand temps de mobiliser toutes les énergies afin de regarder vers l'avant et non vers un passé révolu. C'est pourquoi, et uniquement pourquoi, ne vous en déplaise, je suis par la force des choses devenu séparatiste.
Et dans cette optique de séparation qui ne manquera pas d'intervenir, je suis résolument rattachiste.
Je le proclame sans grosssièreté mais sans honte non plus. Car je souhaite plus que tout placer à nouveau ma fierté dans une région intégrante d'un pays dans lequel je désire me reconnaître.

Je signale aux intervenants haineux qui veulent que je parte de suite, qu'ils n'ont aucun droit de m'arracher à mes racines et origines dont je suis fier mais que je veux voir inscrire désormais dans une région ranimée tirant sa dynamique dans le rattachement à la France.

Je rappelle enfin que je ne suis pas électeur du RWF qui n'est pas un parti de pouvoir. RWF suscite des idées (que j'apprécie) et devrait d'ailleurs mourir naturellement le jour où ces idées deviendront réalité.
Voila qui explique le score peu important (35 000 voix ???) réalisé par RWF car beaucoup de rattachistes réfléchissent comme moi, ne vous en déplaise.

Dernière chose et puis je vous laisse en paix (aujourd'hui).
Certains me reprochent aussi ma présence sur ce site. Je rappelle à ces personnes que le débat doit demeurer une richesse. En démocratie, il n'est pas interdit que je sache. Je continuerai donc à venir vous saluer de temps à autre et vous faire part de mes opinions démocratiques.

Bonne journée....

WALLONS ENFANTS .....
# 20/11/2007 à 20:01 P
J'ai pu trouver, sur le site de la pétition lorsque certains m'ont parlé d'un anoblissement pour cette brave Marie-Claire H., une pétition pour la scission de la Belgique.

* En voici le texte : *

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Au vu de la situation politique Belge actuelle, au vu de la non-collaboration entre communautés flamande, wallonne et germanophone de Belgique, au vu de la mésentente entre personnalités politiques et populations des principales régions du Royaume de Belgique, nous demandons la séparation de fait des entités fédérées du Royaume en trois États distincts dont deux seront indépendants.

Nous demandons, au-delà de la scission, la réunion de la Wallonie en tant que région soumise à un statut particulier à la République Française, garante des Droits de l'Homme, et État unitaire laïque.

La Wallonie sera intégrée à la République en ayant un statut particulier et spécial afin de permettre à ses habitants l'intégration en souplesse à la République et ainsi leur permettre une adaptation sans faille.

De plus, cette région de la République restera nommée Wallonie, et sera composée de Départements en lieu et place de Province, qui seront eux-même composés des communes, la Fusion des Communes effective au premier janvier 1977 aura été abrogée afin que la région soit équilibrée par rapport aux Région existantes de la République.

Nous demandons donc la scission du Royaume de Belgique et l'intégration de la Région Wallonie à la République Française.

*Et voici l'adresse : http://lapetition.be/petition.php?petid=1090 *

Pierre.
# 23/11/2007 à 15:35 azrael
@Pierre,

Les partisans d'une Wallonie française n'ont pas besoin d'une pétition pour que l'histoire leur donne un jour raison.
Ils ne sont pas inquiets car chaque jour qui passe renforce leur conviction et étoffe leurs rangs.

Wallons enfants
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×