la "déontologie" du gouvernement flamand...

Auteur  
# 11/03/2008 à 12:41 Marie-Claire Houard
Après le licenciement de Rudy Aernoudt, un autre a osé dénoncer des contrats douteux et engagements suspects au cabinet de Fientje...
Résultat? On enquête? que nenni! On décide d'interdire dorénavant toute information, révélation...qui pourrait au cabinet ou à un ministre.
Tout doit être révélé par "la voie hiérarchique". (Fedra magazine)
Donc cet employé devait dénoncer Fientje à...Fientje...
Pas difficile de cette façon de laver plus blanc qu'au sud du pays...

et pour anecdote, un proche de la pétition, un vrai flamand travaillait comme contractuel depuis quatre dans un ministère. Et visiblement, on était content de son travail.
Après la marche du 18 novembre et des prises de position médiatiques, on l'a renvoyé pour inaptitude...Après 4 ans sans remarques...
# 11/03/2008 à 12:42 Marie-Claire Houard
ooopss...oublié un mot

qui pourrait NUIRE à un cabinet ou à un ministre
# 12/03/2008 à 18:22 Azrael
C'est au nom de cette même déontologie que la Flandre se fait montrer du doigt par le monde entier.

Article de Mr Didier MELIN
"La Flandre, cette grande incomprise"

Après le Conseil de l’Europe et le rapport Nabbholz-Haidegger enjoignant la Flandre à ratifier la Convention-Cadre sur la protection des minorités nationales, après la Commission européenne demandant plus récemment, inquiète, des explications à la Flandre au sujet d’un règlement communal à Zaventem entendant réserver la vente de terrains publics appartenant à la Commune aux seuls Flamands, c’est à présent au tour d’une Commission de l’ONU de se pencher sur le fameux « wooncode » flamand.

Le « Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale » est suffisamment inquiet du contenu de ce code pour avoir écrit à son sujet un rapport pointant du doigt des faits avérés de discrimination.

Le ministre flamand de l’intérieur, Marino Keulen (celui des 3 bourgmestres non nommés) se dit « irrité » par ce rapport, rappelant que le Conseil d’état (chambre flamande, tiens donc) l’a validé préalablement à son adoption.

Dans ce dossier comme dans les autres, le monde entier est unanime à trouver choquantes certaines politiques mises en œuvre par la Flandre. Il y a risque réel de discrimination induit par un règlement aux principes et aux effets « discutables », pour le dire en langage diplomatique.

Bien entendu, la Flandre se dit « irritée ». Car le monde entier se trompe, le monde entier interprète de manière fallacieuse les bonnes intentions flamandes qui, c’est évident, ont pour seul objectif la bonne entente entre tous les habitants sur son territoire.

Il faut se réjouir de ce rapport. Car même s’il restera sans effets concrets (n’étant pas juridiquement contraignant), il montre la Flandre du doigt pour des pratiques jugées inacceptables par tous, et lui rappelle certains principes démocratiques inviolables, telle que l’interdiction de conditionner certains droits fondamentaux à l’appartenance à un groupe ethnique ou linguistique ou à la « volonté d’apprendre une langue ».

Sans même s’en apercevoir, la Flandre s’isole en Europe et dans le monde.

Marino Keulen se penserait-il victime d’un complot international contre la Flandre ? Ne devrait-il pas mieux se remettre en question, à l’instar de 30% de ses compatriotes qui portent leur suffrage à des listes anti-démocratiques ou ouvertement hostiles aux francophones ?

Espérons que cette mise en garde de l’ONU contribuera à une saine prise de conscience en Flandre sur les abus qui y sont commis. Personnellement j’en doute.

A défaut, puissent ces mises en garde répétées ouvrir les yeux du monde sur ce qui se passe en Flandre, à 10km de la capitale de l’Europe …
Didier MELIN
# 12/03/2008 à 20:06 Alexander
Dit bewijst nogmaals dat de vele internationale instanties die ook in Brussel een vestiging hebben, zich alleen maar bedienen van een tendentieuze, franstalige pers mede ingegeven door mallafiede franstalige politici die hier op aansturen.
De Vlaamse nota wordt nogmaals op leugenachtige en verkeerdelijke wijze geinterpreteerd als zijnde dat vreemden die het Nederlands niet onder de knie zouden krijgen, geen recht op een sociale woning zouden hebben. Fout, fout en nogmaals fout. Dat de heren betweters eerst goed de nota lezen en dan hun conclusie treffen. Het is totaal onfair dat de internationale pers en gemeenschap zich slechts beroept op de franstalige pers. Vlaanderen hecht dan ook geen enkel belang aan deze veroordeling; integendeel.
# 12/03/2008 à 20:35 Alexander
blijkt ook nog dat de franstalige liga voor de mensenrechten mee betrokken is, de Vlaamse liga werd niet geraadpleegd,....

De VN helpt alleen maar nog vlugger ons te besluiten dat de franstaligen er alles aan doen om Vlaanderen te besmeuren met valse aantijgingen en leugens.
# 12/03/2008 à 21:39 Azrael
Votre réponse ne m'étonne pas.
C'est la réaction normale d'un Flamand normal comme vous Alexandre.
Vous êtes tellement imbu de fierté nationaliste que vous vous situez au dessus des lois et des règlements.
Dans ces conditions, il faut bien admettre que le dialogue est impossible entre nos communautés et il faut se séparer pour le bien de chacune.
SNEL.
# 13/03/2008 à 09:12 Alexander
Uw reactie was ook geen verassing Azrael. Zoals steeds zullen op de echte communautaire punten onze verschillen heel groot zijn. Dat is nu eenmaal zo. Uw reacties zijn ook vanuit uw eigen franstalige fierheid en Franse admiratie ingegeven en daar is niks mis mee.
Toch is het volgens mij de waarheid dat de internationale pers zich voornamelijk baseert op de franstalige Belgische pers en dat het franstalige lobby-werk weer eens uitstekend werk heeft geleverd op het internationale vlak.
Dat ik me boven de wet plaats is wel een overdreven en oneerlijk statement.
Dit kan echter niet gezegd worden van de wetteloze burgemeesters die u aanhaalde.
Enfin Azrael; onze discussie hoeft u niet te herleiden tot wederzijdse persoonlijke beschuldigingen.

# 13/03/2008 à 11:09 Azrael
Alexandre: chez les Francophones, votre réaction s'appelle "le syndrôme Caliméro".
C'EST TROP INJUSTE.
Ce sont les autres les mauvais. Et dans ce cas c'est le lobby de la presse francophone : EVIDEMMENT.
il est toujours plus simple de mettre les torts sur l'autre plutôt que de faire son autocritique.
Et la Flandre excelle dans cette façon de procéder.

Mais je vous rejoins entièrement, Beste: ce pays est foutu car nous parvenons plus à dialoguer vu nos différences.
J'en deviendrais presque séparatiste.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site