Interview de Claude Eerdekens

Auteur  
# 24/10/2007 à 21:48 André Leroy
C'est sur le site de Pan, je vous en livre les extraits les plus intéressants !

http://www.lepan.be/?p=2014


(...)

Avez-vous un modèle ou un héros ?

Il faut dire que le général de Gaulle est un homme d’Etat qui m’a vraiment impressionné, et ce depuis l’âge de 15 - 16 ans. L’appel de Londres, la libération de Paris, l’indépendance de l’Algérie après 58, avoir subi un attentat… C’est un personnage extraordinaire à la base du développement d’un Etat français qui a bâti un empire économique, notamment dans le domaine de l’électricité.

A-t-il eu une influence sur votre engagement politique ?

Si j’avais été Français, j’aurais probablement été gaulliste.

Un modèle belge ?

J’aimais beaucoup Edmond Leburton, notre dernier Premier ministre francophone. Un homme plein de bon sens, le père de l’assurance santé qui fonctionne toujours en Belgique. La loi Leburton a subi des adaptations, mais assure toujours à notre pays un des meilleurs systèmes de soins de santé au monde.

Pensez-vous que si l’un des deux postulants francophones au siège de Premier (Elio Di Rupo et Didier Reynders) accédait au titre, il se ferait avoir de la même manière que Leburton en son temps ?

Les Flamands feraient payer dix fois le prix pour ce poste. Ce qui était possible depuis l’après-guerre jusqu’aux années cinquante n’est plus possible depuis lors. Avec un Premier francophone, on verrait la rupture s’accélérer dans l’opinion publique flamande.

C’est un sujet qui vous tient à cœur ! On vous a encore récemment vu à un débat du RWF (Rassemblement Wallonie-France) où vous avez déclaré préférer la France de Sarkozy à la Flandre de Leterme…

Je me sens plus Français que Flamand. Et la Flandre de Leterme, c’est la Flandre avec la N-VA, avec des Flamands qui veulent l’indépendance et d’autres qui veulent une Belgique aux conditions des Flamands, c’est-à-dire où les Francophones seraient des parias dans leur propre pays, devant obéir le doigt sur la couture du pantalon. Cette Flandre-là ne m’intéresse pas. Alors à tout prendre, je préfère la France.

Et à choisir entre la Belgique dans son état actuel, et la Wallonie rattachée à la France ?

Je suis partisan du maintien de la Belgique fédérale, sauf si ce qui devait sortir des négociations actuelles devait aboutir à une sécurité sociale variable au nord et au sud, une fiscalité variable au nord et au sud. Si c’est pour faire de la Belgique un Etat virtuel qui n’est plus assumé que par les Bruxellois et les Wallons qui se sentent Belges, arrêtons les frais ! On ne voit pas de drapeau belge en Flandre… On les voit surtout à Bruxelles et un peu moins en Wallonie. C’est un mouvement sympathique d’attachement à la Belgique que je comprends et que je peux partager, mais c’est un attachement romantique et nostalgique. Parce qu’au nord du pays, il y a longtemps qu’ils ont fait mentalement le choix de ne plus reconnaître la Belgique telle que nous l’admettons, telle que nous avons envie de la conserver. Vous comprenez que je suis un peu sceptique sur l’avenir du pays. Alors si scission il y a, la voix de la France m’a l’air toute tracée.

Cette crise est-elle plus grave que les précédentes ?

Elle est plus grave, mais dire qu’elle est dramatique serait un peu excessif. Sans vouloir faire de la politique fiction, je crois qu’il va y avoir une solution qui va intervenir d’ici la fin de l’année, Dieu sait quand. Mais que la crise prochaine sera la crise finale !

Une rumeur circule selon laquelle certains régionalistes wallons vous auraient poussé à créer un nouveau mouvement du type MPW (Mouvement Populaire Wallon). Vous confirmez ?

Faux ! Je n’ai été contacté par personne.

La reformation d’un tel mouvement vous parait crédible ?

Pas dans l’immédiat en tout cas. Créer un nouveau Rassemblement Wallon ne me semble pas avoir beaucoup de raison d’être actuellement. Et je n’ai jamais envisagé de fonder un parti, même s’il est exact que j’ai assez mal apprécié la façon dont le remaniement ministériel s’est fait.

(...)

Fabius, Royal ou Strauss-Kahn ?

Moi, c’était Bayrou. Si j’avais été Français, j’aurais voté Bayrou.

(...)

Qu’aimeriez-vous qu’on retienne de vous ?

Incorruptible !
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×