Après plus de 190 jours ....

Auteur  
# 19/12/2007 à 19:22 Azrael
Après plus de 190 jours, Verhofstadt a donc sorti un lapin de son chapeau et nous met un joli petit gouvernement sous le sapin.
Le bon peuple va sans doute se réjouir.
Notons quand même en passant que ce cher pays a battu le record du monde de la "non-gouvernance": ce n'est pas rien.
Je note de plus quand même au passage que ce gouvernement Verhostadt III sera déjà démissionaire à Pâques.
Il laissera alors la place à Leterme I, celui qu'on a déjà attendu durant plus de 6 mois.
Les compteurs de la crise sont donc arrêtés artificiellement durant 90 jours.
Fin mars, on va reparler de BHV, aéroport de Zaventem, nomination des Bourmestres etc, etc... vous connaissez.
Ne serait-il pas temps de déjà fixer une date pour une nouvelle marche belgicaine au printemps ? Disons fin mai ou début juin avant les examens et les grandes vacances.
Plus sérieusement, voici un gouvernement uniquement créé pour sortir un budget et prendre quelques décisions urgentes. Tout le reste pourrit gentiment.
Ca sentira encore plus mauvais quand les sujets communautaires ressortiront.
En attendant, on peut se rendormir.
Wallons enfants
# 19/12/2007 à 19:33 marie-claire Houard
et bien non le peuple ne se réjouit pas.
je pense que nous ne sommes pas (plus?) dupes à ce point-là.
Bien sûr que nous devons être vigilants.
et de toutes façons, ce gouvernement est un simulacre, un aveu de faiblesse et d'incapacité notoire (à mon humble avis).
on se croirait dans un pays en voie de développement où les ethnies n'arrivent pas à créer un gouvernement après les élections.

je ne suis pas fière de ce qui se passe. pas fière de les voir afficher un air "content". personne n'est dupe. on a juste paré au plus pressé. c'est tout.

je pense que, pour une fois, nous sommes d'accord! masi je n'en suis pas heureuse pour autant!

quand un ouvrier ne parvient pas à intéger une équipe de travail pendant 6 mois, quand un employé ne fait rien pendant 6 mois, on le vire...
# 19/12/2007 à 19:34 "dikke nek"
Triste jour pour les rattachistes …
Belge et résolu à le rester !
# 19/12/2007 à 20:45 Célia
@"dikke nek":N'oubliez pas que votre gouvernement intérimaire ne respecte d'aucune manière le choix de l'électeur...

Vous réjouissez-vous encore ?
# 19/12/2007 à 22:25 Azrael (site web)
@ MC Houard

En effet, nous sommes d'accord. Comme quoi tout peut arriver en ce bas monde.
Finalement, la différence entre vous et moi est que moi j'ai déjà fait le deuil de mon pays. Je peux donc me concentrer beaucoup plus facilement sur son avenir. Je persiste à penser que pour le bien de ma Région on devra passer par un rapprochement de la Wallonie avec la France.
Permettez-moi cependant de ne pas être d'accord quand vous vouez aux gémonies les hommes et femmes politiques .
Nous les avons élus, Madame Houard. Il sont tout à fait à notre image car c'est là la définition de la démocratie. Et tels des miroirs, ils nous renvoient notre image parfois pas très jolie et c'est le plus difficile à admettre.
Et en ce qui concerne Leterme , cette image est celle de 800 000 personnes qui ont soutenu son alliance avec un parti ouvertement séparatiste.
Je rappelle que CDNV-NVA + De Decker + Vlaamse Belang = une majorité absolue qui prône le séparatisme (ou hypocritement parlent de communautarisation extrême, ce qui revient au même vous en conviendrez).

@ Dikke Nek

Non Merci nous ne sommes pas tristes.
Que du contraire parce que nous ne sommes pas dupes.
La paquet cadeau de Verhofstadt ne durera que maximum 3 mois. Il s'agit de donner le change au bon peuple. Une méthode Coué (je m'améliore).
Dans 90 jours et peut-être avant, ce sera reparti pour la glissade vers deux destins distincts pour la Wallonie et la Flandre.
Mais libre à vous de ne pas vouloir écouter certains prévisionnistes. Il n'est pire sourd que ceux qui refusent d'entendre.

Résolument Rattachiste et fier de l'être.
# 19/12/2007 à 22:44 "dikke nek"
@ Célia

Six mois ont été passés à tenter de rencontrer le choix de l'électeur. Avec les résultats que vous connaissez. Et pour des raisons qui tiennent à la fois à l’arithmétique, aux exigences préalables des uns et des autres, aux exclusives, aux troubles de l’ego, aux peurs, aux alliances néfastes, à l’incapacité de faire des concessions ou de se positionner au-dessus de la mêlée, à la perspective des élections régionales de 2009, etc. Et on pourrait continuer longtemps la liste.
Quelques lieux communs : dans une collectivité humaine il impossible de satisfaire la totalité des aspirations de chacun ; il en est de même pour ce qui est du résultat des élections. C’est alors la grandeur d’une démocratie que de se lancer dans la recherche de compromis acceptables par le plus grand nombre. Notre part du contrat est de savoir accepter que les autres ont des aspirations différentes des nôtres, et tout aussi légitimes. Quand je vote, je sais que ma voix n’est qu’une parmi des millions d’autres qui ont la même valeur. La question de la traduction du résultat du vote en une équipe gouvernementale est un autre débat, réglé par les lois. D’autres pays proposent des systèmes différents. En France, le système majoritaire conduit à une bipolarisation paralysante de la société. Quand j’y parle de notre système proportionnel, je vante un système qui garantit que chaque décision prise soit le fruit d’un compromis entre plusieurs familles politiques qui chacune ont pu peser sur la couleur des choses. Ce n’est pas pour rien que notre pays est connu pour son art du compromis et son inventivité pour solutionner les problèmes. Et faute d’une meilleure formule, je m’en satisfais. Alors, quand le choix des électeurs ne peut être respecté, vous faites quoi ? Retour aux urnes ? Un sondage publié récemment je ne sais plus où, montrait que les gens voteraient globalement à l’identique. Alors ? Y-a qu’à ? Je crois qu’après avoir laissé 6 mois les vainqueurs des élections faire le constat de leur échec, on peut passer à autre chose. Certains électeurs sont frustrés ? On ne pourra pas dire que leur poulain n’a pas disposé du temps nécessaire. Et si c’était pas le temps qui a manqué, c’était peut être la stature ?

Cela ne veut pas pour autant dire que six mois ont été perdus. D’un côté, on a compris la vanité de l’exigence d’une réforme de l’état comme préalable à la formation d’un gouvernement. De l’autre, on a fait du chemin vers l’acceptation d’une grande réforme institutionnelle (en passant, songeons que la formule mise sur pied permettra à Yves Leterme – que le résultat des élections rend incontournable - de faire son écolage de la gestion du fédéral).

Le modèle belge est appelé à évoluer dans le temps et à s'adapter à des réalités sociales, économiques et politiques de plus en plus mouvantes. Nous sommes arrivés à un de ces tournants qui impose une révision de ce modèle. Que ceux qui redoutent ces changements réfléchissent à la question suivante : le citoyen doit-il se plier à l’organisation institutionnelle en place, ou celle-ci est-elle au service du citoyen ?
L’enjeu du débat qui s’annonce est de définir la Belgique des vingt ou trente prochaines années, de moderniser le contrat entre les citoyens et l’Etat, et entre les composantes de l’Etat belge.

Est-ce que je me réjouis ? La solution transitoire proposée est à l’image du pays : créative. Mais il reste très peu de temps, et si on veut éviter un désastre pour ce pays, il faut que la réforme institutionnelle soit suffisamment avancée lorsqu’arriveront les élections de 2009.

C’est un énorme et passionnant chantier qui attend l’équipe nouvellement en place. On leur souhaite l’audace, le courage, la maturité et la stature pour le mener à bien.
Belge et résolu à le rester !
# 20/12/2007 à 05:38 jeanflon
Je le ressens comme un camouflet Nous prennent-ils donc pour des nases ? Pour moi, ils deviennent de moins en moins crédibles
# 21/12/2007 à 11:05 Alexander
40% de différences idéologiques entre les Flamands et les francophones

Une donnée objective, qui est tellement négligée (voir censurée) dans la presse francophone. La différence s’explique par une série d’éléments qui tous sont fort absents dans la presse francophone (et les médias plutôt unitaristes en Flandre comme De Morgen, De Standaard et la VRT) :
Le OpenVLD a perdu des votes à un parti (LDD) qui est nettement plus axé sur la libre entreprise et une sécurité sociale aussi fort qu’aujourd’hui, mais avec 100x plus d’encouragement aux bénéficiaires d’allocation à retrouver leur autonomie.
Le Vlaams-Belang (VB) est clairement une parti de droite pour son programme économique (autant qu’ils sont partisan d’un protectionnisme peu commun !)
Le N-VA se positionne aussi clairement à droite. Elle n'a, juste comme le LDD aucun équivalent du coté francophone.
En terme de nationalisme, le FDF est bien le pendant du VB et du N-VA, mais son programme économique et sociale est incomparablement plus étatiste et dépensière. En plus, dans les choix de gestion de ses mandataires (bourgmestres, ministres, …), le FDF est nettement plus antagoniste, défendant une gestion discriminatoire et exclusive envers les Flamands (p.e dans les hôpitaux et des services publics locaux à Bruxelles). En comparaison, le VB n’a aucun mandataire dans le pouvoir exécutif, et les mandataires N-VA ne font nulle part de l’exclusion; les mandataires FDF le font à grande échelle.
Finalement, dans la famille humaniste/chrétienne-démocrate, le CD&V se positionne nettement plus à droit, avec beaucoup moins d ‘étatisme que le CDh.

Bref, il y a un gouffre idéologique entre le sud en le nord de ce pays. Ces différences ont des conséquences lourdes :
1. Un tel gouffre, cela crée d'énorme problème pour pouvoir arriver à des décisions dans la gestion nationale. Surtout dans les domaines sociales et économiques, cela va créer des conflits permanents au sein de cet exécutif intérimaire. Déjà seulement cela, peut justifier une décentralisation rapide vers les deux communautés.
2. Ce gouffre explique aussi pourquoi les compromis boiteux qui seront nécessaires devront créer des déceptions et des frustrations multiples, et compréhensibles de deux cotés de la frontière linguistique. Car, chaque parti a ses préférences idéologiques, et dans cette coalition, ce sera dure à pouvoir réaliser beaucoup de ces préférences.
# 30/12/2007 à 11:05 Un petit Belge (site web)
Je suis satisfait de la prestation de serment de ce gouvernement Verhofstadt III qui réunit les partis démocratiques ayant le plus de sièges à la Chambre (on respecte donc le choix des électeurs) et qui va permettre de prendre les décisions urgentes qui s'imposent dans le domaine socio-économique. Guy Verhofstadt est le seul homme politique qui sort grandi de la crise politique. C'est un Homme d'Etat qui est apprécié des deux côtés de la frontière linguistique et qui a compris qu'une bonne négociation se passe dans la discrétion. Si les responsables politiques avaient fait moins de déclarations fracassantes dans les médias, cela aurait simplifié les négociations de Val Duchesse.
Enfin,je ne suis pas dupe : les tensions communautaires réapparaîtront au printemps. Mais je préfère défendre les revendications francophones face aux exigences flamandes, que devoir demander l'asile politique à un grand pays voisin qui ne cesse de nous prendre pour une bande de cons...
# 30/12/2007 à 19:18 Azrael
@ (très) petit belge

Quand vous aurez perdu devant les Flamands toute possibilité de rendre ce pays gouvernable, quand les Flamands auront refermé la porte de la Belgique: de quoi aurez-vous l'air ???
Il y a une solution pour que la pays persiste sous l'appellation Belgique. Accepter tout des Flamnds et continuer à prendre des gifles. Sous cette appellation " Belgique" , plus rien que deux régions n'ayant plus rien à voir l'une avec l'autre si ce n'est le nom.
La Flandre aura alors gangné: elle conservera l'appellation qui st une valeur ajoutée et la Wallonie se retrouvera seule.

Et puis, "petit Belge", arrêtez de vous flageller devant les Français et cultiver votre complexe d'infériorité à leur égard. On dirait un Flamand qui parle des Wallons qui se considèrent supérieurs.
Faut vous faire soigner mon petit père...

WAllons enfants quand même ..
# 30/12/2007 à 22:04 Non merci !
Mais revoilà Azrael le spam, toujours aussi narcissique et méprisant … Déjà terminées les vacances ? Un peu de relâchement quand même, si l'on en juge par le nombre de fautes de frappe. "Faut vous faire soigner mon petit père..."
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site